Dégâts à la suite d’une tempête, une inondation ou un incendie : comment aider son client ?


Pendant une tempête extrême avec des vents forts ou de la grêle, il est possible qu’un panneau solaire soit endommagé. Une installation peut aussi être touchée par la foudre, et les orages peuvent aussi causer des inondations. Et que faire en cas d’incendie dans une habitation avec une installation électrique solaire ? Dans cet article, vous trouverez quelques conseils sur ce que vous pouvez faire en tant qu’installateur lorsqu’un client expérimente ce type de dégâts.

Priorité n°1 : informer l’assurance !

En cas de dégâts ou de perturbations, votre client doit en premier lieu contacter son agent d’assurance et suivre ses instructions. Il faudra sans doute prendre des photos ou faire venir un expert sur place. En cas d’incendie, la compagnie d’assurance voudra d’abord en connaître la cause. Ce n’est qu’une fois que toutes les formalités d’assurance auront été remplies que vous pourrez vous mettre au travail.

En cas de besoin, vous pouvez déjà prendre contact avec le service d’assistance de SMA pour commander l'équipement à remplacer. Pour cela, il faut envoyer les données suivantes :

  • le numéro de série de l'onduleur pour commander le bon
  • les coordonnées où il faut livrer l'onduleur


À ne faire en aucun cas :

  • retirer les jonctions sur le lieu de l’incendie, pour que la condition d’installation reste visible en cas d’investigation par l’assurance
  • s’il est vraiment nécessaire de démonter l'onduleur, coupez alors les câbles de façon à ce que les parties brûlées restent en place et faites-le uniquement après validation de l’assurance.


    Votre interlocuteur chez SMA pour les dossiers d’assurance est Ella Formea via Elena.Fornea@SMA-Benelux.com

    SMA Service Line (BE): +32 15 28 67 30

    SMA Service Line (NL): +31 30 2492 000

Conseils pour le remplacement de panneaux solaires endommagés

Conseils pour le remplacement de panneaux solaires endommagés

Si vous pensez qu’un panneau d’une installation photovoltaïque est endommagée, vérifiez-le au plus vite. Les cellules solaires sous la protection en verre sont très fragiles et les dégâts peuvent impacter la production de façon négative. Vous devez dans ce cas supprimer ou remplacer le panneau. Prenez alors en compte les choses suivantes :

  • Si possible, installez des panneaux identiques par string. L’efficacité maximale n’est atteinte qu’en ce cas-là. Des panneaux qui font partie du même string mais qui n’ont pas des caractéristiques initiales identiques s’influencent les uns les autres. Avec des panneaux identiques, cette influence est limitée et seulement attribuable au rendement de panneaux plus anciens. Vous trouverez plus loin dans cet article les options pour réduire cette limitation.
  • Souvent les panneaux originaux ne sont plus disponibles. Dans ce cas, il faut choisir un panneau plus récent et plus performant et faites attention au watt-crête (Wc) Les panneaux actuels ont fortement évolués depuis quelques années et ont donc souvent un potentiel Wc plus élevé. Il est possible d’ajouter un panneau avec un Wc plus élevé dans un string, mais ce panneau délivrera moins que son maximum. Le courant dans un string est le plus souvent influencé par le panneau avec le plus petit Wc, ce qui peut créer un goulot d’étranglement pour les panneaux qui peuvent délivrer plus.

    Par exemple : vous remplacez un panneau existant de 250 Wc par un panneau de 300 Wc. Le panneau produira moins de 300 Wc, d’après le même courant qui circule dans les panneaux de 250 Wc du string.

  • Il ne faut pas combiner des panneaux de technologies cellulaires différentes. Ne placez donc jamais des panneaux monocristallins et polycristallins dans un même string. Lorsque plusieurs panneaux sont endommagés et que l'onduleur dispose de plusieurs trackers MPP, il est recommandé de répartir les panneaux solaires et de séparer les nouveaux et les anciens sur des trackers MPP différents. De cette façon vous évitez les pertes.
  • Pour utiliser le potentiel du nouveau panneau, la meilleure chose à faire est de poser un optimiseur TS4-O de Tigo sous chaque panneau plus ancien. De cette façon, le courant qui circule dans tous les panneaux sera au niveau du panneau le plus récent ou le plus performant. Lors de l’installation de l’optimiseur, suivez le guide d’installation de Tigo et connectez-le d’abord aux panneaux avant de les connecter au string! Vous pouvez aiguiser vos connaissances sur les optimiseurs dans cet article.
  • Si l’onduleur n’a qu’un seul tracker MPP sur lequel il y a plus de 2 strings, soyez alors soigneux d’éviter les courants inverses !
  • Si l’onduleur a deux trackers MPP, branchez alors tous les nouveaux panneaux sur le même tracker MPP et laissez l’autre tracker MPP intouchée. Ceci délivre un fonctionnement optimal pour les 2 strings sans optimiseurs.

! Faites attention à la tension d’entrée maximale de l’onduleur

La tension dans la nouvelle installation ne doit pas dépasser la tension d’entrée maximale de l’onduleur. Vous pouvez la calculer avec la tension aux bornes ouvertes lorsque vous connaissez aussi les coefficients de température. Consultez le Sunny Design Web pour trouver ces paramètres. Les panneaux plus anciens sont aussi trouvables dans notre base de données en décochant « Panneaux PV actuels uniquement » Après avoir sélectionné les panneaux, cliquez sur le « i » pour plus d’informations sur ces panneaux.

! En Flandre, le gestionnaire de réseau Fluvius pose quelques règles du jeu pour le remplacement avec des panneaux de Wc plus élevé. Vous pouvez les trouver ici.

Que faire après une inondation ou engorgement ?

Que faire après une inondation ou engorgement ?

Avec une utilisation normale, une installation solaire et un système de stockage ne forment pas un risque particulier, mais en cas d’inondation, comme avec toutes les installations électriques, un risque d’électrisation. Même si le courant et coupé du réseau, les appareils de l’installation photovoltaïque peuvent toujours être sous tension car l’installation continue de générer de l’électricité.

Voici comment aborder au mieux la situation. Faites-le uniquement si vous êtes un électricien expérimenté avec des connaissances sur les systèmes photovoltaïques !

  • Vérifiez d’abord que les composants de l’installation CC comme les panneaux solaires, les onduleurs, les boîtes de combinateurs CC et les connecteurs se trouvent en dessous du niveau d’eau ou sont endommagés suite à l’inondation. Si ce n’est pas le cas, il n’y a pas d’aspect spécifique à prendre en compte. Si vous constatez qu’il y a bien eu des dégâts, ne rentrez PAS dans la zone inondée. Des objets conducteurs (en métal) comme une balustrade qui sort de l’eau peuvent aussi être dangereux. Ne les touchez pas !
  • Même avec une protection IP65, il y a un risque que l’eau pénètre dans une partie de l’installation CC, comme les onduleurs, les prises et conduits CC, les panneaux solaires, la batterie et le diviseur CC. IP65 ne veut pas dire que ces appareils sont étanches lorsqu’ils sont sous l’eau ! Dans le cas d’inondation, il faut partit du principe qu’il y a de l’eau dans l’appareil. Cela veut dire que les appareils peuvent délivrer une tension dangereuse.
  • Lorsque l’eau s’est retirée et tout est sécurisé, vous devez inspecter l’installation et l’éteindre si ce n’est pas déjà le cas. Éteignez d’abord le côté CA, par exemple les fusibles automatiques, lorsque cela est possible sans danger. Faites-le aussi si le réseau électrique publique est coupé à cause de l’inondation. Même lorsque l’installation électrique solaire semble ne pas être endommagée, il peut y avoir des dégâts invisibles qui seront conséquents à la reprise du fonctionnement. C’est pour cela qu’il faut tout vérifier minutieusement !
  • Si de l’eau a pénétré dans un appareil alors qu’il était sous tension des panneaux solaires, du gaz peut se former dans l’appareil, ce qui crée un risque d’explosion. Même dans les espaces mal ventilés il y a un risque d’explosion à cause de l’accumulation de gaz. Assurez-vous d’avoir une bonne ventilation. Évitez les sources d’inflammation comme une flamme ou l’utilisation d’appareils électroniques. Faites attention avec votre téléphone mobile. Les onduleurs peuvent aussi devenir chauds en cas de court-circuit interne. Lorsque l’eau s’évapore et l’appareil sèche, il y a aussi un risque d’incendie lors de l’apparition d’arcs électriques. Attention aux brulures !
  • Attendez que le boîtier de l’onduleur soit refroidi et déconnectez-le le plus vite possible du côté CC et du côté CA. Écartez les sources d’inflammation et prévoyez une ventilation suffisante lors de l’ouverture de l’appareil jusqu’à ce que le gaz qui s’est éventuellement formé se soit dissipé.
  • Les installations solaires sont très susceptibles aux courts-circuits. Si un court-circuit s’est produit, vous ne pouvez pas mesurer la tension, même si le courant passe dans tout le courant de court-circuit. Ceci signifie qu’établir l’absence de courant en démontant totalement ou partiellement n’est pas suffisant. Avant d’ouvrir des prises ou connexions CC , Contrôlez par exemple avec une pince ampèremétrique s’il y a bien un courant continu sur cette connexion. Ouvrir la connexion peut entraîner un choc ou arc électrique avec une possibilité de brûlures.
  • Les autres conduits, comme la terre des fondations, peuvent être soumis à un courant continu à la suite de dégâts à l’installation électrique solaire. En cas de doute, vérifiez si les autres conduits qui n’appartiennent pas à l’installation électrique solaire sont soumis à un courant continu.
  • Remplacez les onduleurs qui ont été entièrement ou partiellement submergés.


Si vous avez des questions, veuillez contacter notre service d’assistance.

Il y a un risque de déstabilisation suite à une inondation chez les onduleurs centraux, surtout les systèmes d’extérieur. Vérifiez-les avant de rentrer dans la station et d’ouvrir les armoires, et soutenez-les en cas de besoin.

Incendie et risque d’incendie - SMA Benelux

Incendie et risque d’incendie

Tout d’abord, nous voulons mettre un terme à un mythe : les installations photovoltaïques sont résistantes au feu. TÜV Rheinland [1] et Fraunhofer ISE [2], deux instituts d’essai et de recherche indépendants, ont conclus que moins de 0,006 % des installations solaires ont été la source d’incendies en Allemagne. D’autres pays comme le Japon, les Pays-Bas et l’Australie signalent des statistiques similaires [3] [4] Les statistiques des pompiers Allemands et le TÜV mènent à la conclusion que la plupart des incendies (>99,9 %) ont une autre cause.

La recherche sur le nombre limité d’incendies à cause d’installations électriques solaires indiquait que le principale cause est « l’erreur humaine », lors du montage ou de la conception de l’installation [1]. Le message à retenir est donc qu’il faut travailler soigneusement !

Le risque d’incendie dans une installation bien conçue et montée est extrêmement faible. L’analyse d’incendies passées dans des installations photovoltaïques l’a confirmé. Les installations PV peuvent être rencore plus sécurisées en résolvant les causes les plus fréquentes de dysfonctionnement des installations. Ceux-ci sont souvent en rapport avec des erreurs humaines pendant les phases de conception et de montage. Une utilisation de composants minimale est aussi importante. Il n’y a pas besoin de dispositifs de coupure au niveau des panneaux, car les pompiers peuvent maîtriser les risques sur place, et ces appareils ne résolvent pas les causes habituelles d’incendie dans des installations électriques solaires.

Visitez notre site web pour plus d’informations et télécharger le livre blanc « Sécurité d’une installation électrique solaire ».


Si un incendie se produit tout de même, les pompiers créent un rapport dans lequel est indiqué la source de l’incendie selon leurs constatations. Ceci sert comme base pour une éventuelle responsabilité. Si l’appareil de SMA semble être à l’origine, ce rapport ou demande de l’assurance du client devra nous être envoyé, pour que nous puissions aussi informer notre assurance.

[1] Sepanski et al, “Assessing Fire Risks in Photovoltaic Systems and Developing Safety Concepts for Risk Minimization,” TÜV Rheinland Energie und Umwelt GmbH, 2018.

[2] Laukamp et al, “PV Fire Hazard – Analysis and Assessment of Fire Incidents,” 28th EU PVSEC 2013, Paris, 2013.

[3] A. Chiaramonte, A. Smith and Z. Hood, “Fire Safety of Solar Photovoltaic Systems in Australia,” Worcestor Polytechnic Institute, 2016.

[4] D. Bende, “Brandincidenten met fotovoltaïsche (PV) systemen in Nederland,” TNO, 2019.

Voici comment aider son client en cas d’impact de foudre - SMA Benelux

Voici comment aider son client en cas d’impact de foudre

En cas d’impact de foudre, votre client doit aussi informer son assurance. La plus grande difficulté réside dans le fait qu’il faut prouver que la cause est bien un impact de foudre. Surtout si, à part un onduleur, il n’y a pas d’autres défauts dans les installations et appareils électroniques, il est difficile de prouver le lien. C’est à l’assurance de juger.

Avec des dégâts de foudre, regardez si seulement les SPD (Surge Protector Device ou suppresseur de surtension) ont sautés. Il est possible que ceux-ci sont installées en option sur les onduleurs STP TL-10, STP TL-30 et CORE1. Si c’est le cas, vous pouvez les remplacer et l’appareil redémarrera tout seul.